Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 20:13

ColetteLanglade
Colette Langlage notre députée de la 3ème circonscription.
Le 12 décembre 2009   était consacré à l'inauguration du nouveau beffroi.
Représentants des pouvoirs publics et élus communaux, départementaux et régionaux étaient présents.
De beaux discours ont été prononcés, un chèque de 6000€ a été remis au maire, les cloches ont sonné abondamment, une messe fut dite, une chorale a bien chanté Noël et le tout s'est terminé par un bon casse-croûte.


Pour en voir plus allez sur : VMP24.INFO
SUD-OUEST en a parlé dans son N° du 17/12/2009

"Le 6 décembre 2002, suite à une visite de routine des édiles et de la Direction régionale des affaires culturelles, un constat s'imposait : le clocher n'était plus en mesure de supporter les cloches, sous peine de s'effondrer.

Les cloches se taisaient à jamais. À jamais ? Non ! Car grâce à la municipalité et aux bonnes volontés du village, il a été décidé de tout mettre en oeuvre pour restaurer le beffroi et réinstaller les cloches. Et samedi, le maire Guy Bebot a réuni de nombreuses personnalités, ainsi qu'une partie de la population afin de leur faire réécouter la sonorité des cloches réinstallées. Pour l'occasion, Colette Langlade, députée de la circonscription, Kenny Jean-Marie, sous-préfet de Nontron par intérim, Jean-Paul Couvy, conseiller général du canton, Emmanuel Español, représentant le président du Conseil régional, ainsi que de nombreux maires du canton de Mareuil ont fait le déplacement.

Souscription

Dans son allocution, Guy Bebot soulignait les financements obtenus de l'État, de la Région, du Département et de la commune pour acquitter les travaux. Il a également rappelé l'initiative de l'association Vieux-Mareuil Patrimoine, qui a lancé une souscription pour régler une partie des opérations. Son président Christian Monceyron a remis alors un chèque de 6 000 euros au maire, montant quasiment équivalent à la subvention de la Région, soit 15 % des travaux."



Partager cet article

Repost 0
Lo goiasso de la Nisa - dans au rapport
commenter cet article

commentaires